du9 in english

L’ Art invisible

de

Voici un livre essentiel. Un ouvrage indispensable. Et pourtant, il s’agit d’une oeuvre de réflexion théorique, une de ces analyses qui sont habituellement remplies d’un jargon obscur et inextricable. Mais Scott McCloud réussit le tour de force d’utiliser l’accessibilité de la bande dessinée (medium intelligible par tous) pour en démontrer la complexité et la richesse.

En plus de deux cents pages d’un exposé aussi pédagogique qu’il est passionnant, Scott McCloud décortique les mécanismes qui font que la bande dessinée est plus qu’un texte illustré ou qu’une illustration « textuée » — mais quelque chose d’autre, reposant sur la magie de cet « Art Invisible » où tout se passe entre les lignes, entre les cases.

Mais il fait plus que démontrer : sans cesse, il montre, il explique, donne des références et des exemples tirés autant de l’histoire des arts que de notre expérience sensorielle. Sans cesse, il nous rappelle que ce que nous sommes en train de lire reste une bande dessinée, et que les règles qu’il y expose lui sont aussi applicables — et chaque nouveau concept se trouve ainsi analysé, explicité et illustré. Imparable.

Même si l’on peut trouver quelques (très rares) lacunes dans le traitement de ce vaste sujet, on ne peut s’empêcher d’admirer la profondeur de la réflexion dont fait preuve Scott McCloud, qui n’a d’égale que son éclectisme. A aucun moment il ne juge une démarche ou une approche comme « bonne » ou « mauvaise », mais présente bien la bande dessinée comme un langage multiforme qui peut englober les oeuvres les plus abstraites comme les plus réalistes.

Understanding Comics est passionnant et essentiel pour ces deux raisons : d’une part, il apporte une nouvelle compréhension du medium en proposant une réflexion unique et originale. Et d’autre part, on y trouve de bout en bout un enthousiasme communicatif, un amour débordant de la bande dessinée qui donne envie de se replonger dans sa bibliothèque. Pour lire ou relire, d’un oeil nouveau.

Site officiel de Scott McCloud
Chroniqué par en janvier 1999