du9 in english

Donjon Parade (t1) Un Donjon de trop

de & &

La série Donjon n’en finit pas de se ramifier : après la série originelle, nommée Donjon Zénith (3 albums), nous avons eu droit à la série Donjon Crépuscule, qui se situe 100 albums après Zénith, et Donjon Potron-Minet, qui se situe 100 albums avant Zénith.
Sfar et Trondheim réinventent donc le principe belge de la série en le poussant dans ses retranchements les plus fous : le lecteur s’attend donc à 300 albums, en trois séries autonomes mais quand même liées, qui se répondent et se complètent.
300 albums ? Non, bien plus en fait, avec la sortie de cette nouvelle sous-série, Donjon parade, qui se situe entre le t1 et le t2 de Donjon Zénith. Oula, ça fait mal à la tête, tout ça.
Attendez, l’idée n’est pas seulement de faire 300 et quelques albums, mais de les faire dessiner par des auteurs différents. Zénith par Trondheim, Crépuscule par Sfar, Potron-Minet par Blain et Parade par plein d’auteurs différents.
Donjon est donc un monde qui se décline à l’infini, et en cela il dynamite complètement le vieux principe de la série, mais aussi le genre archi-balisé de l’héroic fantasy auquel il appartient.

Pour le premier Donjon Parade, Sfar et Trondheim ont proposé à Larcenet de dessiner une brève histoire (32 pages) rigolote et sans prétention, qui raconte l’arrivée d’un donjon concurrent dans le monde de la série.
Alors oui, c’est assez rigolo et sans prétention et c’est peut-être ce que l’on reprochera à cet album : il n’est pas raté en ce sens qu’il remplit parfaitement son rôle de divertissement, mais on est loin de la richesse et de la profondeur — jamais chiante — de Potron Minet ou Crépuscule.
Larcenet remplit son contrat, les dessins sont gentiment rigolos , et Sfar et Trondheim imaginent une histoire doucement délirante qui n’est pas sans rappeler les histoires courtes de Goscinny dans Iznogoud. Alors voilà, on n’est certes pas déçus, mais pas franchement emballés.

Site officiel de Manu Larcenet*
Site officiel de Joann Sfar
Site officiel de Lewis Trondheim
Site officiel de Delcourt
Chroniqué par en novembre 2000