Par

Maeda Masao

© Maeda Masao
Le jardin zen du Ryôanji, xylographie (1960, via)