Et aussi par

John Porcellino

06
Déc
13
Couverture John Porcellino

John Porcellino

Entretien de Xavier Guilbert

Depuis près d’un quart de siècle, John Porcellino s’est affirmé avec King Cat Comics comme une figure emblématique de la bande dessinée auto-publiée, tenant d’une approche aussi artisanale que personnelle et fragile. Avec son trait immédiatement reconnaissable et ses histoires qui évoquent des choses simples de la vie, il construit au fil des ans une œuvre unique et fascinante.

06
Déc
13
Couverture John Porcellino

John Porcellino

Entretien de Xavier Guilbert

For close to a quarter century, John Porcellino emerged with King Cat Comics as a central figure on the self-published field of comics, sticking to an approach that is both personal and fragile. With his unmistakable line and his stories dealing with the simple things in life, he has built along the years a unique and fascinating body of art.

13
Juil
12

Thoreau at Walden

de John Porcellino

Voilà un livre magnifique au rythme inspiratoire : une  adaptation littéraire réussie parce qu’elle évoque l’atmosphère du texte original et nous la fait ressentir physiquement par l’espace et la durée. John Porcellino nous raconte l’expérience de l’écrivain dans Thoreau at Walden en bande dessinée. L’auteur des King-Cat trace sa voix par un style qui semble enfantine, mais […]

21
Oct
11

The Next Day

de Jason Gilmore & Paul Peterson & John Porcellino

Une maison d’enfance, élaborée en celle-ci, façade d’un cube avec son toit pentu, sa porte, ses fenêtres à croisillon et puis son arbre, le tout posé sur un sol assuré se confondant avec un horizon dégagé. Au dessus, un ciel limpide mais sans soleil rayonnant. Apparait un nuage, puis un deuxième, plus gros, puis un […]

01
Juin
98

Silly-Cat

de John Porcellino

La première fois que j’ai lu du Porcellino c’était dans le Simo n°8 de janvier 95. C’est Lolmède qui était à l’origine de sa présentation et de sa traduction dans ce fanzine rennais dont on regrette toujours l’impardonnable disparition. Jusqu’au onzième et dernier numéro du Simo en février 1996, on a pu lire, en français, […]