Et aussi par

Nicolas Presl

28
Jan
11

Le Fils de l’Ours Père

de Nicolas Presl

Un chasseur en forêt s’enchante de croiser en chemin un ourson, mais est obligé de tuer sa mère surgissant furieuse en croyant son petit menacé. Le jeune animal orphelin est recueilli par l’homme et sa femme, couple que l’on devine sans enfants, comme en marge du monde par conséquent. L’ours grandit, devient savant et le […]

27
Fév
09
Couverture Nicolas Presl

Nicolas Presl

Entretien de Xavier Guilbert

En trois ouvrages en autant d’années, Nicolas Presl a confirmé ce que l’on pressentait à la lecture de son Priape. Plutôt que de constituer un appauvrissement, le choix de l’exercice particulier du muet lui permettait de tisser des récits aux échos nuancés et complexes. Ou comment, sans rien dire, se constituer un langage. Xavier Guilbert : […]

20
Fév
09

Fabrica

de Nicolas Presl

Après l’antiquité, la renaissance, voici les temps modernes, dans un de ces vieux futurs en «isme» du XXème siècle où les cheminées des usines se confondent avec les bouches à feu des canons. La fabrique, avec ses trois entrées comme une cathédrale, voit venir et repartir au son de ses sirènes, ses ouailles laborieuses dédiées […]

22
Fév
08

Divine Colonie

de Nicolas Presl

Au siècle d’or, en Espagne, un jeune prince ne met pas des mots sur ce qui donne à ces rêves les formes du cauchemar, mais une série d’images sous la forme d’un triptyque, que l’on referme non pas comme un livre mais bien comme une fenêtre. Il l’ouvre et s’y perd en contemplation, expliquant et […]

06
Avr
07

Priape

de Nicolas Presl

In a wordless comic strip, the word or words of the title are still absolutely necessary, if only to allow the work to be referenced in bookshops, libraries or databases. The author’s best move, therefore, is to choose this title — with a sense of playfulness, perhaps — thus avoiding easily-generalised, uncontrolled improvisations. In the […]

06
Oct
06

Priape

de Nicolas Presl

Dans une bande dessinée pratiquant l’absence du verbe, le ou les mots du titre restent aujourd’hui irréductibles ne serait-ce que pour pouvoir référencer l’ouvrage auprès des librairies, des bibliothèques et des bases de données en général. Le mieux pour l’auteur reste donc de le choisir, voire de s’en jouer, tout en évitant du même coup […]