Trondheim en Président

Après un palmarès plutôt en demi-teinte, et une installation du Festival remise en cause par des travaux — ce qui avait vu la sécession des indépendants (avec leur Festival des Littératures Pirates, organisé en marge dans certains bistrots de la ville), le cru 2006 du Festival d’Angoulême se rattrape et termine en beauté en décernant le Grand Prix de la Ville à Lewis Trondheim. Enfin, on applaudit.