Exit

de

Jusqu’ici on ne trouvait en France que de courtes histoires éparses de cet auteur(notamment un épisode publié dans la collection Histoires Graphiques chez Autrement). Merci donc à Delcourt qui nous permet de réaliser de substantielles économies puisque les histoires publiées dans ce recueil sont tirées des trois premiers album de Ott (sortis en anglais aux Editions Modernes en Suisse et disponible en France au prix rédhibitoire de 90F pièce).

Le format est réduit par rapport à l’édition originale (nouvelle collection Encrage oblige) mais je n’ai pas constaté de conséquence néfaste sur le dessin.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Thomas Ott, il faut préciser que la technique qu’il utilise est celle de la carte à gratter qui permet d’atteindre une intensité de détail assez rare (surtout pour les visages). Les atmosphères dégagées par ce dessin riche et en noir et blanc sont oppressantes et sont au service d’histoires où le suspens domine et où les mots sont rares.

Les thèmes visités sont assez classiques (suicide, meurtre, guerre et fantastique à la Foester) mais les chutes parviennent à surprendre la plupart du temps. Je reste pantois d’admiration devant le qualité du dessin de Thomas Ott et je rêve qu’il s’attaque maintenant à des sujets moins bateaux (ce qu’on peut entrevoir avec Washing Day la meilleure histoire du recueil).
Bravo aussi à Delcourt qui permet au grand public de découvrir cet auteur original.

Site officiel de Delcourt (Encrages)
Chroniqué par en août 1997

Les plus lus

Les plus commentés