Dorénavant a 30 ans

de

Ma première rencontre avec Dorénavant s’est faite par l’entremise de Derik Badman. Je lui avais demandé conseil pour choisir un texte critique en Français que je pourrais traduire, et il avait évoqué les 73 notes sur la bande dessinée de Barthélémy Schwartz. Je l’ai lu, puis je l’ai lu à nouveau. J’ai été immédiatement conquis.

Tout d’abord, je voudrais souligner combien les 73 notes ont eu une influence importante sur mon propre travail de dessinateur. Parmi les questions qui sont centrales à ma pratique artistique, il y a celle de savoir comment combiner mon attirance pour la narration et pour l’abstraction, et comment synthétiser en un tout cohérent des influences provenant du domaine de l’art, de la littérature, de la poésie, du fait d’être vivant en ce monde, et même de mes propres bandes dessinées. Quelle chance de vivre une époque où Warren Craghead, Aidan Koch, Yvan Alagbé, Dominique Goblet et tant d’autres peuvent aider à éclairer ce chemin. C’était peut-être moins le cas en 1986 que ce ne l’est aujourd’hui. Peut-être pas. Mais de toute façon, les 73 notes ont été pour moi tout aussi éclairantes.

Les 73 notes étendent simplement la définition de ce que peut être la bande dessinée en faisant référence à Magritte, Mondrian ou Alechinsky, mais insistent également sur le fait que la bande dessinée se doit d’être uniquement et intrinsèquement de la bande dessinée. Chacune de ces idées est stimulante alors que je travaille à tester les limites de ce que peut être la bande dessinée. Je garde aussi souvent à l’esprit le concept simple mais profond de « l’image globale et l’image locale » qui s’y trouve mise en avant. Pour moi, il y a là des significations multiples et enchassées. Cela réaffirme l’importance de la répétition dans la bande dessinée. Cela évoque l’interaction entre les images, la manière dont la bande dessinée peut juxtaposer deux images, ou faire dialoguer une image et une ligne de texte. Cela souligne cette capacité unique de la bande dessinée à créer des échos et des rimes visuels d’une case ou d’une page à l’autre. Cela m’encourage à considerer sur le même plan la construction d’une case, d’une page, d’un ouvrage entier, parce que chacun peut affecter les autres. Image globale, image locale… j’y pense souvent.

J’ai traduit les 73 notes pour un numéro du Comics Workbook Magazine, une petite anthologie critique de bande dessinée que je co-édite avec Zach Mason. Il s’agit du pendant imprimé du site Comics Workbook que tient le dessinateur Frank Santoro. A plus d’un titre, les 73 notes diffèrent sensiblement des autres textes que nous avons publiés. C’est la seule traduction, et l’un des rares textes qui n’ont pas été écrits spécifiquement pour notre magazine. On peut d’ailleurs dire que Dorénavant est quasiment inconnu dans la sphère de la bande dessinée anglophone — peut-être une raison supplémentaire de ne pas le publier. Mais j’ai choisi de traduire les 73 notes parce qu’elles (et Dorénavant dans son ensemble) me semblent à la fois terriblement urgentes et contemporaines. Nous publions Comics Workbook Magazine parce que nous voulons aider à établir une conversation critique autour des travaux que nous jugeons importants — tant des travaux qui existent déjà que des travaux qui restent à inventer. Les 73 notes ont représenté une contribution importante à cette conversation, de deux façons distinctes. Tout d’abord, bien sûr, dans les idées-mêmes que Schwartz introduit. Je suis convaincu qu’elles ont inspiré d’autres auteurs comme elles m’ont inspirées moi-même. Mais il y a aussi le ton général de Schwartz, son rejet iconoclaste des stratégies mainstream, des bandes dessinées qui imitent le cinéma ou la littérature ou la peinture, au lieu d’explorer leur propre territoire et de chercher leur propre langage. La bande dessinée est peut-être « un territoire sous-développé de l’expression », mais je pense que Schwartz dit cela avec beaucoup d’optimisme. Le médium bande dessinée peut faire bien mieux, semble-t-il nous dire. Il pourrait, un jour, « parler tout entier le langage de son idéologie, à tous les points de son territoire ». Les 73 notes sur la bande dessinée nous aident à envisager comment. Je suis fier et flatté d’avoir pu les présenter pour la première fois à un lectorat anglophone.

Dossier de en janvier 2016