Next Stop

de

Next Stop de Kamijô Atsushi devait s’appeler Sex car c’est comme ça qu’il s’intitule à l’autre bout de la terre. Pourquoi Glénat a-t’il changé de titre ? Serais-ce de l’autocensure ? Hein ? Hein ? Eh bien j’en sais rien !
Mais amateur (et amatrice !) de livres qui se lisent avec une seule main, ne te réjouis pas trop (ton) vit(e) car du sexe dans ce livre il n’est pas question. Du moins au mode pornographique, car sinon il est partout à l’état de non-dit, de regards, sourires un peu comme ce pseudo vide noir entre les étoiles. Comme dans la vie ? Euh … ? ? ? …

Next Stop c’est plutôt les égarements du coeur et de l’esprit transformé en road movie avec en zeste de polar et de guerre des gangs entre teen-agers, le tout à Okinawa !
Okinawa je vous le rappelle, c’est le sud du Japon, bien moite et tropical comme la Floride, ensoleillé comme la côte d’Azur. Un lieu idéal pour une mélodie mortelle (Sonatine excellent film de Kitano Takeshi), car théâtre chargé des massacres et suicides collectifs épouvantables de la seconde guerre mondiale que la base américaine, en toile de fond dans ce livre, ne cesse de marteler à grands coups de réacteur de gros porteurs (voir aussi le dernier film de Chris Marker).
Kamijô nous raconte l’errance et le cynisme de teen-agers inconsciemment conscients du lieu et de son passé, avec un dessin mi-maniériste mi-réaliste ou les jeux de regards et leurs intensités sont primordiaux comme les désirs qui les animent. Désirs qui d’ailleurs ne seront pas satisfaits, pour eux comme pour toi ami lecteur, lectrice mon amour, car il te faudra attendre le prochain arrêt pour savoir la suite de cette étrange manga atmosphérique.

Site officiel de Glénat (Manga)
Chroniqué par en juillet 1997

Les plus lus

Les plus commentés