Torve et Bistre

de

« Tout ce qui est rare est cher. Un fanzine gratuit est rare, donc un fanzine gratuit est cher ». Ou presque. Depuis quelques temps déjà, Ibn Al Rabin (que l’on peut retrouver régulièrement dans l’excellent collectif suisse Bile Noire) s’amuse à produire des fanzines qu’il distribue joyeusement, sans autre paiement en retour que le plaisir d’offrir.
Et là, je viens de recevoir le dernier, Torve et Bistre, qu’on pourrait voir comme la suite de Sec et Nerveux — même format A5, même couverture sobre, même prix. Et à l’intérieur, les mêmes petits bonshommes tout simples, qui s’agitent et piquent d’énormes colères dans leurs petites cases carrées.

Ceci dit, Ibn Al Rabin nous prévient d’entrée : « Torve et Bistre est un fanzine gratuit formé de pages refusées (avec raison) ici ou là. Du coup, évidemment, y faut pas trop en attendre, c’est juste une sorte de worst-of, si on veut, mais vu que je les ai dessinées, autant les publier, n’est-ce pas ».
Alors bon, c’est vrai, ce n’est pas la huitième merveille du neuvième art, mais cela fait souvent sourire, parfois rire, et on y trouve une poésie particulière et un certain sens de l’absurde. Et puis comme c’est gratuit, ce serait bête de s’en priver. Non mais.

Site officiel de Ibn al Rabin
Chroniqué par en avril 1999

Les plus lus

Les plus commentés