Grosses chaleurs & criticakouatisme

de

Voici revenir le réel, ami(e) surfeur(euse) de la toile, alors sais-tu tenir sur la planche ? Attention ! Prépare-toi, car bientôt la mer, la houle, les vagues ! Mainstream ou petites criques, l’akouatisme va être, pendant deux mois, de forte présence. Les objets flottants vont se multiplier, car l’oblique des rayons solaires est avantageuse.
Le but est : emmagasiner la chaleur (en profiter) et laisser l’astre faire ses marques (bronzages) pour prouver aux autres que l’on y était (prendre des photos si jamais) [1] . Ce manque de confiance est-il la preuve indirecte que l’on vit dans le mensonge ? Que la vérité ne se dit pas (avec des mots) ?

Assis dans le fauteuil gonflé (mais à l’esthétique gonflante), le criticakouatique se laisse aller, prêt à juger, critiquer pour mieux se laisser porter.
Le monde est fixé depuis son enfance, il fera tout pour le maintenir en faisant croire qu’il évolue, qu’il progresse, qu’il améliore la chose. Mais confusion fondamentale ! Car profit comme progrès viennent du même mot latin. La confusion le sert et il fait tout pour l’entretenir : scriptural ou fiduciaire ? Au choix ! Perte du latin mais rassuré car fluctuation mais ne coule pas. Ligne de flottaison maintenue et cap dans la direction de Coriolis, c’est tout ce qui compte. Pour eux la sphère est encore au centre de l’univers.

Sur la même sphère, mais perdu dans l’univers et aussi petit que le lépidoptère, du9 el nino espère faire un jour flamber les belles forêts qu’ils massacrent pour faire leurs livres de merde (ça nous apprendra !) ; mais aussi favoriser les pêches et les cultures de l’autre bout du neuvième monde.
Tout est dans le titre : du9 ! Invitation au voyage en indiquant à la fois l’origine (9) et la quête, le but (neuf). Le tout intuitivement.
du9 n’est pas un repère de néocriticakouatiques. On y parle, analyse, poétise par plaisir, humblement, et pour comprendre pourquoi, comment, on aime le 9 (+ ou -). Loin de nous la prétention de dire on aime mieux et plus.
On ne fait pas partie du parti rétréci : celui de l’isme (langue de terre. Pouah !). Rien n’a de permanence et on essaie de construire un moteur (de découverte) plutôt que de flotter au grès du/des courant(s). Le moteur a ces humeurs, problèmes au démarrage, calage, manque d’essence, de carburant, etc. N’y voyez qu’une preuve de vivacité. Rien d’autre.
Incrédulité ? Attention ! Là aussi le criticakouatique cherche à piéger. Evitons aussi ces récifs. Incrédulité crédulité c’est la même chose.

Alors plutôt que les statiques statistiques, la polysémie d’un chiffre comme perception. Embouteillages aux même endroits comme chaque année (unité de temps, de lieu, etc. Spectacle classique …).
L’été peut être aussi froid (par sa chaleur) que l’hiver. Vous voici prévenus, vous connaissez la cible et/ou les endroits minés.

Notes

  1. La trace a plus de valeur que les mots car elle contient le contact et le mouvement qui l’amène i.e. le corps en présence. Notre échelle de valeur y est entière et absolue. Question : Mais où est l’âme ?
Humeur de en juillet 1998

Les plus lus

Les plus commentés