Vues Ephémères – Mars 2010

de

C’est peut-être la crise de la quarantaine. Quarante «Vues Ephémères», et voici qu’aucun sujet ne vient me chatouiller l’esprit. L’actualité de ces derniers jours est désespérément vide. Le marché est en berne, mais c’est normal, le début de l’année n’est jamais bon, ça ira mieux demain. Les éditeurs ont remballé le grand cirque d’Angoulême, et se préparent discrètement pour le Salon du Livre. Peut-être dans quelques jours, on aura quelque chose à se mettre sous la dent, quelque annonce qui serait arrivée en retard à la grande fête charentaise de la fin Janvier, et qui se verra accorder une session de rattrapage dans la grande foire de la capitale. Peut-être.

En attendant, au début du mois, l’expérience des Autres Gens a fait ses premiers pas sur la Toile. Et de constater combien cette nouveauté a trouvé écho un peu partout, suscitant les enthousiasmes et initiant (plus rarement) les débats. Un peu comme si toute l’agitation de ces derniers temps autour de la bande dessinée numérique, se fût soudain concentrée sur l’une des rares véritables expérimentations qui se fassent sur le sujet. On avait ainsi beaucoup parlé, beaucoup théorisé ou annoncé, mais il n’y avait finalement eu que peu de concret (si l’on peut dire) à se mettre sous les yeux. La bande dessinée numérique, sujet brûlant d’hier, mais par trop technologie de demain ?
Alors, on sent se préparer un éventuel changement de cheval de bataille, le César de Riad Sattouf venant souffler sur les braises de l’idée de la convergence et de son 360°, très «tendance» avant la déferlante numérique et qui, entre adaptations en dessin animé pour les uns, ou trilogie filmique pour d’autres, a au moins des réalisations à son actif. C’est d’ailleurs plus glamour, il y a plus de stars et moins de geeks — plus rassurant aussi. Les médias traditionnels savent parler de cinéma, au moins.

Du côté de ceux qui essayent de parler de bande dessinée, c’est l’hécatombe. Comix Club vient de tirer sa dernière salve, alors que Neuvième Art devient à son tour un site web. Reste à savoir si l’aura de la revue papier (alors unique dans le paysage imprimé) saura se transposer aux vastes étendues de l’Internet. Un Internet où les initiatives critiques ressemblent de plus en plus à une myriade d’ilôts, entre lesquels on navigue à vue.

Alors, on se tourne vers les livres. Libéré du spasme médiatique annuel de la fin Janvier, on peut reprendre le cours de ses explorations ennéalogiques, dans un champ qui ne cesse de s’étendre. Si l’on débute souvent par la lecture de ce qui est disponible, ici et maintenant, dans une co-temporalité simple et directe, on en vient ensuite à se tourner aussi vers les classiques, et à découvrir les richesses insoupçonnées d’un patrimoine souvent mal connu — et encore plus mal balisé. Ainsi, avec l’âge, je continue à me tourner vers l’avenir (ou tout du moins l’actualité), tout en explorant des œuvres antérieures à mon existence en tant que lecteur — et souvent même, antérieures à mon existence tout court. La somme de ce qu’il y aurait à lire donne alors le vertige, et d’autant plus lorsqu’elle s’étend à trois territoires (et autant de langues).
Malheureusement, le temps manque. Le temps manque toujours.

Les sorties de Mars 2010
Nine Antico – Coney Island BabyL’Association, Collection Ciboulette
Nicole Augereau & Grégory Jarry – ZitouneEditions Flblb
Big Ben – Love and HatEditions Groinge
Gus Bofa – Le CirqueLe 9ème Monde
Vincent Caut – Le trésor de l’île MokokoDiantre !, Collection Klong
Daniel Clowes – Le rayon de la mortCornélius
Joe Daly – Dungeon Quest Tome 2 – L’Association, Collection Espôlette
*Demoniak – 4. La Faim Du MondeFrémok, Collection Flore
Yann Fastier – Combat de CoqsEditions Flblb
Gally – Sale morveuse ! Tome 3 – Diantre !, Collection Blop
Dominique Goblet – Les hommes-loupsFrémok, Hors Collection
Henrik Lange & Thomas Wengelewski – 90 livres cultes à l’usage des personnes presséesEdition çà et là
Mizuki Shigeru – Mon copain le kappaCornélius
Baltazar Montanaro – Mes ombres crientL’Oeuf
Philippe Petit-Roulet – Les bras de MorphéeAlain Beaulet, Les Petits Carnets
Aurelie Pollet – Beurk ! une araignéeDiantre !, Collection Blop
Michel Rabagliati – Paul à QuébecLa Pastèque
Sim Heung-Ah – Woo-lee et moiAtrabile, Collection Sang
Alberto Vazquez – L’évangile selon JudasRackham, Hors Collection

Collectifs
Greetings From Cartoonia, The essential guide of the land of comicsForum Ljubljana
Jeunes Talents 2010L’Iconograf
2wBOX Set VB.Ü.L.B Comix, Collection 2w

Mise à jour
On pourrait presque dire qu’il arrive après la bataille — las, ce sont là les aléas de la presse écrite. Alors que l’effervescence angoumoisine n’est plus qu’un lointain souvenir, le magazine (dBD) se fend d’un hors-série consacré au bilan 2009. Sous une couverture qui joue au jeu des sept erreurs avec la mouture 2008,[1] on nous propose (à nouveau) de passer en revue «Les meilleurs albums, les coups de coeur, les révélations, les changements et évolutions du marché … et les tendances pour 2010».
A l’intérieur, on trouvera de larges pans d’inventaire de sorties empruntés à Gilles Ratier, le tour des éditeurs chez qui tout va toujours bien, et le flou artistique habituel autour des véritables chiffres de vente — puisque l’on y parlera principalement de tirages, sans pour autant que cette (subtile) nuance ne soit mentionnée. Pour l’année prochaine, peut-être…

Notes

  1. Principale différence observée : huit pages de plus.
Humeur de en mars 2010

Les plus lus

Les plus commentés