Et aussi par

Gilbert Hernandez

© Gilbert Hernandez (Fantagraphics)
"Julio's Day", paru en novembre 2012... le temps de patienter jusqu'à la sortie de "Marble Season", incessamment-sous-peu chez Drawn & Quarterly
© Gilbert Hernandez & Jaime Hernandez
Couverture de "Mister X" par Los Bros Hernandez.
© Gilbert Hernandez & Jaime Hernandez (Fantagraphics)
Poster de la tournée à venir de Los Bros, de Washington D.C. à Brooklyn, entre le 14 et le 23 septembre prochains.
© Gilbert Hernandez & Jaime Hernandez
Fantagraphics fête dignement trente ans de Love & Rockets, avec en particulier ces quelques livres comme autres bonnes raisons de (re)lire le travail de Los Bros Hernandez.
24
Nov
06

Poison River et l’ellipse vertigineuse

Dossier de David Turgeon

L’ellipse en bande dessinée (c’est-à-dire le saut spatio-temporel dans la narration qui se passe «entre deux cases») est une donnée dont, bien souvent, le lecteur ignore la présence. Et c’est bien normal : si on était constamment distrait par chaque ellipse qui passe, la lecture d’une bande dessinée deviendrait rapidement fastidieuse. Aussi, la plupart des ellipses […]

24
Nov
06

Poison River and the vertiginous ellipsis

Dossier de David Turgeon

In comics,) the ellipsis — a spatio-temporal jump in the narration which happens between panels — is a given which the reader, quite often, ignores. This is normal : if you were constantly distracted by each ellipsis, reading a comic would quickly become tiresome. Most ellipses in comics are “mild”, made to be ignored, but certain […]

29
Sep
06

Birdland

de Gilbert Hernandez

Depuis le début de sa publication en 1981, la série Love & Rockets s’est établie comme une œuvre monumentale et marquante pour toute une génération d’auteurs américains. La publication des deux imposants recueils Locas et Palomar l’an dernier ne faisait que consacrer l’influence et l’importance de la contribution de Los Bros Hernandez à la bande […]