Earl & Mooch

de

(D’abord, je tiens à préciser que je n’ai jamais lu d’albums d’Earl & Mooch en français. Je ne connais cette série que dans sa version originale et sous le titre de Mutts (les cabots). Je préfère prendre mes précautions, il n’est pas rare qu’une série soit drôle dans une langue et perde de l’intérêt une fois traduite)

J’ai longtemps cherché un remplaçant à Calvin & Hobbes de Bill Waterson. Renseignement pris aux États-Unis, la seule série dont on parlait comme d’un successeur potentiel était Mutts (ou Earl & Mooch … Je préfère Mutts, c’est plus court).
Ce qui rapproche les deux séries, c’est qu’elles sont de qualités, originales, et brillamment dessinées. Comme les meilleures séries de strips humoristiques (Calvin & Hobbes, Snoopy) on y retrouve aussi un léger parfum philosophique qui ne manque pas de charme.
On pense également au Krazy Kat d’Herriman en ce qui concerne le dessin et la composition des planches, McDonnell est d’ailleurs l’auteur d’une étude sur Krazy Kat.

Mutts, comme son nom ne le laisse pas entendre (les cabots, je l’ai dit plus haut) et comme beaucoup de strips, se concentre sur très peu de personnages. Une petite douzaine, tout au plus. Avec en vedette, Earl le chien et Mooch le chat, deux « drôles » de bêtes, qui pour une fois ne sont pas trop traités de manière anthropomorphique. (j’ai personnellement un faible pour Sid le poisson !)

C’est frais, c’est poétique, par moment délicieusement absurde. Une série à la fois drôle et subtile à découvrir.

Site officiel de Patrick McDonnell
Chroniqué par en janvier 1998

Les plus lus

Les plus commentés