du9 in english

Katalogue Douze Degré

de

Ben quoi ? Y’a un problème ? Comment ça, je n’ai pas le droit de parler de Kaze dans du9 ? Qu’est-ce que vous dites ? Déontologie du journaliste ? Mais je m’en fous … A) Je ne suis pas journaliste. B) C’est not’ page, on y met ce qu’on veut, d’abord … J’y crois pas … Les lecteurs qui se plaignent, on aura tout vu.

Bon, qu’est-ce que je voulais dire sur Kaze ? Ah, oui. Au départ, j’ai cru que c’était comme une sorte de parasite des pages Web. L’air de rien, il s’incruste et il prend de plus en plus de place.
Puis, je me suis mis a réfléchir (c’était pas beau à voir) et je me suis rendu compte que Kaze était comme un gage de qualité, une sorte de label : « Certifié conforme par Kaze » ou « Avec du Kaze dedans ».

C’est vrai. Réfléchissez, où est-ce, si ce n’est dans des ouvrages de qualité qu’on trouve de « vrais morceaux de Kaze à l’intérieur » ?
D’abord, sur le web, chez Station 27 et du9. C’est à dire, deux des plus importants sites sur la bande dessinée en France et même dans le monde. (on ne le répétera jamais assez !)
Sinon, on peut trouver Kaze dans les ouvrages auto-édités par sa structure Douze Degré. Je ne me permettrais pas de « juger » ces albums, j’ai quand même un petit peu de déontologie et je voudrais rester ami avec Kaze (et puis vous pouvez vous faire une idée avec les p’tites cases dans du9 !)
Par contre je peux parler de la forme. Et là, je tiens à le clamer haut et fort, ces albums sont parmi les plus beaux que l’on puisse trouver dans le milieu de l’auto-édition. Kaze, qui est un grand modeste, dirait que c’est pas vrai, que y’en a plein qui font des ouvrages très beaux. Oui. C’est vrai. Mais souvent, très cher aussi. Alors que ceux de Kaze, non ! 15 balles maxi.
Petit prix, beaux objets, moi je dis : « chapeau bas ».

Sinon, on peut trouver Kaze dans Jade et dans Patate Crue.
Jade est une forte belle revue, incontournable pour tous les amateurs d’indépendants, avec plein d’auteurs incroyablement bons comme Cizo, Ambre, Christelle, Colonel Moutarde … Bouzard aussi … Et puis, il y a des interviews, des critiques, et plein d’autres merveilles.
Quant à Patate Crue … Tiens, je vais vous parler de Patate Crue. (voir plus loin)
En conclusion, un lecteur averti choisit avec parcimonie.
Pour s’aider, il cherche la label : « Y’a du Kaze ici ! »

Chroniqué par en août 1997

Les plus lus

Les plus commentés