Trois allumettes

de &

L’inspecteur Serge Lazurier cherche. C’est devenu avec le temps quelque chose de naturel. D’ailleurs, peut-être qu’il ne sait plus faire que cela maintenant. Chercher, pister, percer le mystère d’une disparition par exemple. Cela fait quelques jours qu’il fait une corrélation entre plusieurs faits-divers parus dans la presse. Une femme a un accident de la circulation et disparaît. Une jeune femme ne rentre plus chez elle. Deux femmes agressent un automobiliste. Deux femmes effectuent des braquages minables. L’inspecteur Lazurier en est persuadé. Ces affaires sont liées.

Le découpage du scénario de David Chauvel est fantastique. Par une succession de scènes, nous pénétrons dans l’univers des protagonistes de cette histoire, qui nous dévoilent peu à peu leur univers, leurs histoires, leurs pensées. Peu à peu, non seulement nous assemblons les pièces de ce puzzle, mais nous comprenons. Nous comprenons l’état d’esprit dans lequel se trouvent ses personnages. Implacablement, nous assistons à la lente dérive qui les amène à dévier de la route. Nous saisissons l’existence de certaines barrières et le risque possible que certaines circonstances nous emmènent à les franchir.

Nouveau venu dans l’édition, Hervé Boivin essaye son style dans ce premier album. Citant volontiers comme référence Rabaté et Davodeau, il maîtrise sans plus d’originalité cette première enquête.

Site officiel de Delcourt (Encrages)
Chroniqué par en avril 1999

Les plus lus

Les plus commentés