6 récits

de

Heureuse initiative que cette réédition des meilleures histoires réalisées par Sylvain Victor et publiées dans le magazine (A Suivre) entre 1990 et 1993. On redécouvre ce qu’on savait déjà : cet auteur a beaucoup de talent. La maîtrise du noir et blanc rappelle les plus grands (Comes, Munoz, …) tandis que les visages anguleux évoquent le Mattotti première période. Inutile de préciser qu’avec de telles influences déclarées et digérées, le travail graphique développé par Sylvain Victor est impressionnant et très réussi.

Pour ce qui est du contenu et comme le nom de l’ouvrage l’indique, nous avons affaire à 6 courts récits indépendants. Néanmoins ces histoires se développent dans le même type d’ambiance pesante remarquablement servie par le choix du noir et blanc. Ces 6 histoires sont celles de six destins qui « dérapent » et sortent de la norme. Une seule histoire laisse entrevoir une lueur d’espoir (L’oiseau de bois) mais le calme semble fragile. Sylvain Victor sait à la perfection nous faire rentrer dans ses personnages dont on sent la folie grandissante, la détresse écrasante et les atermoiements intérieurs comme si on les vivait soi-même.

Sylvain Victor en seulement deux albums rentre dans la cour des grands. Saluons donc ici le courage des éditions Paquet, courage en partie récompensé par la nomination de cet album pour le prix « coup de coeur » d’Angoulème 98. Une remarque pour finir : on ne peut s’empêcher d’avoir une pensée émue pour les jeunes auteurs actuels ayant le talent de Sylvain Victor mais ne bénéficiant plus d’une revue de la qualité éditoriale d’(A Suivre) pour se faire connaître …

Site officiel de Editions Paquet
Chroniqué par en novembre 1997

Les plus lus

Les plus commentés