Kyoto Béziers

de &

Daniel Jeanneteau, chorégraphe, est partit en pays nippon étudier le Nô. Il a promis a son ami, Pierre Duba, de lui donner des nouvelles et de lui décrire son voyage. Ce dernier, par intuition, va ainsi raconter le parcours de l’exilé et réaliser à distance un échange graphique avec le premier.
Pierre s’invente la vie de Daniel au loin. Il se projette dans son itinéraire artistique et géographique. Il retrace également sa propre réflexion sur le Nô et le voyage. Au final, le pari donne un étrange carnet de voyage rêvé, réalisé dans l’instant, où Pierre Duba a posé sur le papier ses impressions les plus vives en tentant de les retranscrire de la manière la plus fidèle qui soit.
Un dessin ne correspond pas aux impressions ressenties ? Qu’à cela ne tienne, il faudra en ajouter un autre plus précis.

Il est difficile de raconter Kyoto Béziers, car sa réalisation est intuitive. Seul le projet de départ et les impressions du lecteur durant sa lecture peuvent refléter un fragment du contenu de ce livre. On ne manquera pas cependant de noter les influences graphiques et narratives qui parcourent cet ouvrage où Pratt et Baudoin sont souvent présents, de loin.

On soulignera également, avec regrets, la mauvaise qualité d’impression de la couverture, qui pourrait en rebuter certains. Et pourtant ! Kyoto Béziers est un ouvrage rare, dont la lecture parfois difficile, parce que complexe, laisse comme un goût de sable dans la bouche. Duba et Jeanneteau, à travers ce récit autobiographique, ont réussi à nous faire voyager avec eux. Un tour de force.

Site officiel de Pierre Duba
Site officiel de 6 pieds sous terre
Chroniqué par en mai 2001

Les plus lus

Les plus commentés