Prospectus Box

de &

Les éditions du Rouergue font de très très beaux livres pour enfants. Même moi, qui arbore fièrement de nombreux poils sur le menton afin de démontrer clairement à l’univers que je suis un homme fait, j’en achète. Et j’adore ça. C’est d’une incroyable qualité de … de tout ! Les couleurs sont belles, les dessins sont splendides, les histoires hilarantes, l’humour décalé. Enfin on arrête de prendre les minots pour des navets (c’est une tendance générale, d’ailleurs, ce n’est pas seulement le cas chez le Rouergue).

Si vous ne connaissez pas, je vous conseille de commencer par On ne copie pas, d’Olivier Douzou, puis de continuer avec Le Petit Parrondo, de José Parrondo, et de finir sur Comme chaque matin, de Christian Voltz. Chaque volume, format carré (17,5×17,5), 68F. Vous aurez un bon aperçu, vous verrez. C’est vachement bien.

Et donc, bon, comme ça marchait, et que des dessinateurs travaillaient déjà avec eux, les gens du Rouergue ont lancé en novembre une collection de romans (assez chouette) et une collection de « bande dessinée » (je mets le terme entre guillemets parce que les volumes parus sont à la frontière de la bande dessinée et de l’illustration).

Le premier, qui me plaît décidément beaucoup, c’est Prospectus Box, de Jochen Gerner et Frédéric Rey. Des listes d’emballages imaginaires, complètement décalés, accompagnées de notices délirantes rédigées avec le plus grand soin. Chaque planche comporte un emballage déplié dessiné par Gerner et une notice soigneusement typographiée de Rey. Non seulement c’est beau, mais l’inventaire finit par composer une sorte d’instantané des dessous de la consommation. Quelque chose comme un Pérec dessiné, voyez ?

En plus Gerner n’est pas du tout dans son dessin au trait de l’Association : toutes les images sont en couleurs, très léchées (je ne sais pas ce que c’est : parfois on dirait des gouaches, parfois des pastels gras très agrandis, parfois de l’huile, mais j’y connais rien, allez-y ridiculisez-moi, j’ai déjà honte).

La collection s’appelle TOUTAZIMUTe (pourquoi ?) et elle est très belle. Chaque volume coûte 49F, ce qui est une misère pour les beaux objets que c’est, et à l’heure qu’il est il y en a trois (mais si j’ai bien compris, trois autres devraient paraître au printemps). Voilà. Bravo les éditions du Rouergue. Yeeeepee.

Site officiel de Jochen Gerner
Site officiel de Le Rouergue
Chroniqué par en janvier 1999

Les plus lus

Les plus commentés