13
Juil
18

6 Pieds sous terre, histoire sensible et vraisemblable

Dossier de Fabrice Erre Première partie

Le texte qui suit a été publié en mai 2012 dans l’ouvrage 6 pieds sous terre – l’animal a vingt ans, paru à l’occasion de l’auguste anniversaire. Alors que la première partie du livre était composé de contributions de compagnons de route divers et variés, Fabrice Erre s’attachait dans la seconde partie à retracer un panorama historique de la maison d’édition. Bien sûr, quelques années ont passé depuis: 6 pieds sous terre a dépassé les 25 bougies, son catalogue compte désormais plus de 200 titres… et la « nouvelle » formule de Jade, inaugurée en 2006, a livré son 16e et dernier numéro en 2015 (avant la prochaine renaissance?). Mais c’est aussi le lot de toute tentative historique « sur le vivant » que d’être aussitôt dépassée, sans pour autant devenir obsolète — et ce témoignage en reste une belle illustration.

29
Juin
18

Vues Éphémères – Juin 2018

Humeur de Xavier Guilbert

Si vous vous intéressez un peu à la question des auteurs, et que vous êtes branché(e) ces derniers temps sur l’un ou l’autre des réseaux sociaux, nul doute que vous avez croisé le hashtag #AuteurEnColere. A l’origine, il y a plusieurs réformes touchant le régime social et fiscal des auteurs, qui doivent prendre effet en […]

14
Juin
18
Couverture Tracy Chahwan

Tracy Chahwan

Entretien de Mathieu Péquignot

À 25 ans, la libanaise Tracy Chahwan vient de publier son premier album de bande dessinée, intitulé Beirut, Bloody Beirut, aux éditions Marabulles. Il raconte l’histoire de deux jeunes femmes qui ne se connaissent pas, mais qui décident, à la sortie de l’aéroport de Beyrouth, de partager un taxi pour rentrer chez elles. Sauf qu’au gré des détours de Karim, le taximan, elles se retrouvent finalement à errer toute une nuit dans la capitale libanaise. De la banlieue sud tenue par le Hezbollah aux quartiers chrétiens de l’Est, elles croisent la route d’une galerie de personnages, tous plus fous les uns que les autres.

08
Juin
18

Blanco

de Ilan Manouach

« Douze euros pour ça ? », « Foutage de gueule ! » « Trucs de bobos ! », etc. Notons que l’expression « un enfant de quatre ans pourrait faire la même chose » ne pourra être émise cette fois-ci, car même si les petites merveilles de 48 mois d’aujourd’hui sont toutes très en avance sur leur âge (du moins pour leurs parents), façonner un […]

08
Juin
18
Couverture Delmas x Poincelet

Delmas x Poincelet

Entretien de Gabriel Delmas

Frédéric Poincelet est un dessinateur atypique. Acteur et observateur attentif des productions underground imprimées du milieu parisien, son œuvre s’y déploie depuis les années 80 et principalement dans des graphzines et bandes dessinées indépendantes. Il se passionne aujourd’hui pour la lithographie. Exclusivement dessinateur ou presque, il porte son regard attentif sur le dessin dans son champ le plus vaste, et évolue vers une harmonie de plus en plus classique.

01
Juin
18

The Shadow Hero

de Sonny Liew & Gene Luen Yang

Hank est un Étasunien, fils d’immigrés chinois qui ont fui les bouleversements liés à la chute de la dynastie Qing. Il aide son père à tenir la petite épicerie familiale sise dans le Chinatown californien des années 1940. Un super-héros a fait son apparition dans la ville, il y a quelques temps, mais nul ne […]

31
Mai
18

Vues Éphémères – Mai 2018

Humeur de Xavier Guilbert

Comme j’avais pu l’écrire l’année dernière, alors que nous célébrions le vingtième anniversaire de du9, la vie d’un site comme celui-ci tient un peu du miracle. Expérience se situant volontairement « en marge » (mélange de bénévolat volontaire, d’une forme de militantisme et de regards singuliers), elle s’élabore également « en marge » des vies de ceux qui l’animent […]

25
Mai
18
Couverture « Dedans le livre » : entretien avec Arbitraire

« Dedans le livre » : entretien avec Arbitraire

Entretien de Benoît Crucifix

Presque par définition, l’arbitraire perturbe et introduit du hasard, du chaos, mais aussi une certaine liberté dans ce qu’il touche. Entre éditeur sauvage et professionnel, entre le fanzine photocopié et le dos carré-collé, Arbitraire assume une identité protéiforme, qui permet justement au collectif lyonnais de faire coexister différentes manières de faire et de voir. Sans imposer une ligne unique, et tout en modestie, Arbitraire travaille cependant à une politique éditoriale en actes qui tient autant de son organisation que des livres publiés et du temps donné à ceux-ci pour exister.