Et aussi par

Maël Rannou

10
Mar
18
Couverture Siris

Siris

Entretien de Maël Rannou

La bande dessinée québécoise reste mal connue en France. Elle a pourtant vécu une période intense aussi stimulante qu’en Europe au tournant des années 1980-1990: une vague underground passionnante, représentée (et un peu écrasée) par Julie Doucet s’est développée avec des profils aussi curieux que Richard Suicide, Henriette Valium ou Siris, bien connu pour ses histoires de Baloney, poule vivant dans les quartiers populaires de Montréal. La Pastèque vient de publier Vogue la valise, pavé autobiographique dans une approche un peu différente que ce que l’on connaissait. L’occasion pour lui de revenir à Angoulême, et pour nous de réaliser cet entretien brassant trente ans de carrière — ainsi qu’un bout d’histoire de l’underground québécois.

02
Mar
18
Couverture El Chico Solo

Les fanzineux disparus

Entretien de Maël Rannou El Chico Solo

Dans le n°20 de Gorgonzola, les éditions l’Égouttoir s’intéressaient aux « fanzineux disparus », ces auteurs que l’on croisait quasi obligatoirement en se plongeant dans la presse souterraine d’une certaine époque et qui ont disparu de nos radars du jour au lendemain. Trois auteurs ont été choisis, ayant débuté dans les années 70, 80 et 90, pour évoquer cette période de leur vie et leur rapport actuel à la bande dessinée aux fanzines.

26
Fév
18
Couverture Gerbaud

Les fanzineux disparus

Entretien de Maël Rannou Gerbaud

Dans le n°20 de Gorgonzola, les éditions l’Égouttoir s’intéressaient aux « fanzineux disparus », ces auteurs que l’on croisait quasi obligatoirement en se plongeant dans la presse souterraine d’une certaine époque et qui ont disparu de nos radars du jour au lendemain. Trois auteurs ont été choisis, ayant débuté dans les années 70, 80 et 90, pour évoquer cette période de leur vie et leur rapport actuel à la bande dessinée aux fanzines.

16
Fév
18
Couverture Filipandré

Les fanzineux disparus

Entretien de Maël Rannou Filipandré

Dans le n°20 de Gorgonzola, les éditions l’Égouttoir s’intéressaient aux « fanzineux disparus », ces auteurs que l’on croisait quasi obligatoirement en se plongeant dans la presse souterraine d’une certaine époque et qui ont disparu de nos radars du jour au lendemain. Trois auteurs ont été choisis, ayant débuté dans les années 70, 80 et 90, pour évoquer cette période de leur vie et leur rapport actuel à la bande dessinée aux fanzines.

20
Jan
17

Figures du loser chez Nicolas Mahler

Dossier de Maël Rannou

Dans l’œuvre riche et variée de Mahler, les losers se suivent et ne se ressemblent pas. Petit tour d’horizon.

06
Jan
17
Couverture Nicolas Mahler

Nicolas Mahler

Entretien de Maël Rannou

Enfance & influences Maël Rannou : Bien que vous pratiquiez l’autobiographie, on sait peu de choses de vous, de votre environnement familial. Le peu que vous laissez transparaître laisse entrevoir un milieu pas particulièrement propice à l’art. Quand et comment avez-vous découvert le dessin ? Nicolas Mahler : J’ai toujours fait du dessin, bien sûr dans mon enfance […]

05
Juin
15

Planches & Sentinelle

Dossier de Maël Rannou

La bande dessinée québécoise en revue Au Québec comme en France, les revues de bande dessinée sont rares. Pour ce qui est de revues se voulant un peu exigeantes, c’est encore pire : au-delà du fanzine – tout à fait estimable – peu de salut. Les quelques expériences menées ici et là ont souvent été des […]

06
Mar
15
Couverture Egozines

Egozines

Entretien de Maël Rannou

Avant de commencer, l’égozine, qu’est-ce que c’est? Il est vrai que le terme est loin d’être répandu. L’idée est simple: tout fanzine mettant en scène son auteur, parlant de lui, l’utilisant comme personnage, est un égozine. On peut aussi parler de «personal-zine», ou même de «one-man-zine» — tout cela se vaut, l’idée centrale étant que l’auteur choisisse, dans le cadre d’une publication, de se donner à voir au monde, et pas juste à ses copains ou ses voisins.

Commentaires