Comix 2000

de

Comix 2000 est un ouvrage qui commence par poser un problème bien terre à terre : comment lire la chose ? Comment s’installer pour trouver un peu de confort, et éviter la désagréable compression d’une partie anatomique ?
Après expérimentation, la meilleure solution est de le lire comme on lisait les illustrés de notre enfance : allongé sur le ventre, en appui sur les coudes, le livre presque sous le nez. En savourant le paradoxe de lire le plus imposant catalogue d’avant-garde bédéphilique comme on lisait Pifou à six ans …

Mais au-delà de ses mensurations impressionnantes, on serait bien à mal d’émettre un jugement. Au gré des 324 auteurs, les pages se suivent et ne se ressemblent pas, les stules défilent et les idées se succèdent, bonnes ou mauvaises. On constate seulement que le muet (parti-pris d’un projet international) est un exercice difficile, et que la lecture d’un tel pavé se révèle éprouvante lorsque, emporté par son élan, on se retrouve à ingurgiter 300 pages d’une traite.
Pour continuer dans les inventaires, on y relèvera autant d’auteurs présents que de talents absents, petites déceptions ou grands regrets. Cela n’est pas (cela ne se voulait pas, comme le signale l’éditeur dasn son introduction) l’anthologie du siècle ou le brévière de la bande dessinée pour aborder l’an 2000, mais saluons tout de même les sélectionneurs qui ont fait preuve d’ouverture d’esprit pour accueillir autant de diversité dans ces pages.

Et malgré tous ces petits défauts et ses faiblesses, Comix 2000 reste un objet unique. Il est, et c’est déjà beaucoup.

Site officiel de L'Association
Chroniqué par en septembre 2005

Les plus lus

Les plus commentés