Critix (n°5)

de

Honneur au président d’Angoulême pour ce numéro 5 de Critix avec une longue interview très intéressante (même si l’ami Goosens ne semble pas très bavard) et une petite tentative d’analyse de son art (trop courte !).

Le gros morceau de ce numéro est sans aucun doute un article très pertinent de Jan Baetens intitulé Bande dessinée et politique mais qui heureusement ne s’intéresse pas au contenu politique de certaines BDs mais plus à l’attitude « politique » (au sens large) en général, celle qui peut transparaître dans l’acte de création même.
Pour fixer les idées, Jan prend pour exemple le collectif belge Fréon (éditant la revue Frigobox) et montre les 4 démarches possibles pour combattre les normes (ici le classicisme en matière de bande dessinée) : la dénonciation, le refus, la destruction et la transgression, cette dernière étant évidemment la plus riche mais aussi la plus difficile à mettre en oeuvre.

Enfin dans la partie « Matériel Critique » (puisque c’est une des vocations de Critix que de combler le vide en la matière dans le domaine de la BD), l’équipe de Critix fait le point sur les deux livres d’analyse que sont Understanding comics de Scott McCloud et La bande dessinée selon Will Eisner.

Chroniqué par en juillet 1997